Top
Ahn Palmberg riesling Moselle Luxembourg

Les falaises du Palmberg veillent sur les rieslings

le

Le Palmberg fait incontestablement partie des meilleurs terroirs du pays. Sous la falaise dolomitique qui emmagasine la chaleur la journée pour la restituer la nuit, les rieslings prennent ici une personnalité qui les distingue de tous les autres.

Le riesling est le roi des cépages et le Palmberg est assurément un de ses trônes. Situé sur les hauteurs du village d’Ahn (celui où la proportion de vignerons par habitant est la plus élevée du pays !), ce terroir est parfaitement orienté sud/sud-est. Il baigne dans les rayons du soleil dès le petit matin et profite de la course de l’astre tout au long de la journée.

Vignoble en gradins, les terrasses sont soutenues par des murs en pierres sèches qui sont en cours de restauration. Le sol est argilo-calcaire mais le Muschelkalk (calcaire coquillier) est tout proche. La falaise qui domine cet amphithéâtre naturel est taillée dans la dolomite, un calcaire plus résistant exploité en carrière jusqu’en 1959. Ces roches témoignent du passé marin de la région. Il y a 225 millions d’années, le Grand-Duché était sous les eaux d’un vaste lagon tropical dont on retrouve les vestiges sous la forme de fossiles de coquillages ou d’algues inclus dans ce calcaire.

L’orientation du Palmberg, la présence de la falaise et des murs en pierres sèches ainsi que la forêt qui coiffe le sommet modifient profondément le microclimat. La roche conserve la chaleur de la journée et la restitue la nuit, ce dont profitent la vigne et tout le microcosme local. Les arbres qui dominent la falaise permettent, eux, de placer l’endroit à l’abri des vents froids du nord.

Le Palmberg est un des plus grands coteaux du Luxembourg, prédestiné pour les grands rieslings.

Au pied coule le Donverbach, un ruisseau à truites qui a creusé de véritables petites gorges et qui sait se montrer sauvage. Il produit lui aussi un univers qui lui est propre avec ses fougères, ses mousses, ses saules, ses hêtres, ses merles pêcheurs qui se nourrissent de larves d’insectes aquatiques et ses salamandres de feu qui trouvent là les conditions idéales pour s’épanouir.

La végétation de l’endroit est inhabituelle sous ces latitudes. Étymologiquement, Palmberg dérive du luxembourgeois Pallem qui signifie buis. En effet, cet arbre plutôt à son aise dans le sud de l’Europe, pousse ici naturellement. Il forme même une petite forêt unique au Luxembourg. On peut également observer dans les prairies ou entre les ceps une douzaine de variétés d’orchidées sauvages.

La faune, elle aussi, témoigne du contexte particulier de ce petit écosystème méditerranéen. L’exemple le plus étonnant est certainement la présence de la petite cigale des montagnes, que l’on entend l’été venu.

Toutes ces caractéristiques singulières ont amené le Palmberg à être classé en tant que réserve naturelle. Hormis le raisin, il est strictement interdit d’y cueillir quoi que ce soit.

Et le raisin, justement, profite admirablement de ce cadre atypique. « Cette parcelle est assez exceptionnelle », affirme Antoine Clasen, le directeur des caves Bernard-Massard. Il y produit une des bouteilles les plus recherchées du Clos des Rochers, le domaine familial haut de gamme. « Nous voulons montrer avec notre riesling Palmberg ce que la Moselle peut produire de meilleur », souligne-t-il avec conviction.

Ébourgeonnement, vendanges en vert impitoyables et sélection drastique imposent de tout petits rendements d’une vingtaine d’hectolitres par hectare seulement. Les grappes sont récoltées à haute maturité puis vinifiées en foudre en bois de 1 200 litres. Le vin reste sur lies pendant un an. Une fois embouteillé, il patiente encore dans les caves de la maison de Grevenmacher où il s’affine douze mois de plus. « Il a besoin de temps et vieillit parfaitement, glisse Antoine Clasen. Avec l’âge, il s’arrondit sans donner les notes pétrolées typiques du riesling. Chez nous, nous commençons à boire les 2007 et 2008. »

Pour Ben Duhr (domaine Mme Aly-Duhr, à Ahn), ce terroir est également à part. « Le Palmberg est un des plus grands coteaux du Luxembourg, prédestiné pour les grands rieslings. » Traditionnellement, le vin qu’il produit là constitue sa cuvée Domaine et tradition, une charte d’excellence commune à huit vignerons. « Mais nous allons le lancer pour lui-même, avec sa propre étiquette. Il le mérite. »

Que l’année soit bonne ou moins bonne, sa personnalité ressort

Outre le cadre exceptionnel, Ben Duhr explique que le Palmberg arrive en pleine force de l’âge aujourd’hui du fait de l’âge des vignes qui y sont plantées. « Elles datent du remembrement des années 1970, un des premiers du Luxembourg, précise-t-il. Une trentaine d’années, c’est le temps qu’il faut pour que le terroir se remette. »

Gustativement, les rieslings du Palmberg se distinguent de leurs congénères par un côté plus floral que purement minéral, « sûrement à cause des orchidées qui y poussent », rigole Ben Duhr. Antoine Clasen vante lui aussi les notes distinctives qui lui sont propres, « on ne peut pas tricher avec le riesling, c’est le cépage le plus expressif et il délivre une véritable photo du territoire, explique-t-il. Le Palmberg offre des vins aux notes florales, exotiques ».

L’effet terroir y est puissant puisque même si les millésimes diffèrent, ses caractéristiques se maintiennent. « Que l’année soit bonne ou moins bonne, sa personnalité ressort, soutient Ben Duhr. Parfois, sur les vins jeunes, on se dit que non, cette fois il est différent. Mais dès que la première année passe, pas de doutes : tout est là, finalement ! ».

carte_ahn

Superficie : 9,8 hectares (42 parcelles)
Vignerons producteurs : 16
Encépagement : riesling (81,6 %), auxerrois (8,5 %), pinot blanc (4,8 %), pinot gris (4 %), chardonnay (1,1 %).

Les Rieslings du Palmberg : des vins de longue garde (par Claude François, fondateur-gérant de l'application Vinslux)

Riesling Ahn Palmberg 2015 Domaine Häremillen (Ehnen)

Abricot, pêche, mais aussi un bon goût de pamplemousse : ce Palmberg sec est d’une belle concentration aromatique et minérale, et ses notes mentholées prolongent la sensation de fruit. Dense, juteux, très salivant, ce cru est fait pour plaire aux amateurs de rieslings de la commune de Wormeldange (pour la minéralité) et de ce terroir si particulier de Ahn (pour son fruité).

Riesling Vin de glace 2009 Palmberg Clos des Rochers (Grevenmacher)

Cet Eiswein est très dense, avec un goût caramel et abricot. En bouche, rien que de la dentelle : sapin, résine, du miel, du sirop d’érable, quelle longueur! Un vin de glace modèle, vu la pureté et la finale longue qui revitalise les arômes poivrés et épicés du Riesling. Grand vin… maintenant introuvable, hélas!

Riesling 2014 Palmberg Charta Luxembourg Domaine Pundel-Hoffeld (Machtum)

Un riesling très fruité, moins sec que d’autres, de style plus classiquement mosellan. Notes de fruit exotique, gras et long en bouche, une belle mâche se dégage au cours de la dégustation, ce vin est à la fois gras et minéral. Il s‘est bien développé et est toujours bien frais, avec cette marque de feuille de cassis des rieslings plus âgés.

Riesling 2016 Ahn Palmberg Caves Berna (Ahn)

Ce Palmberg vous tapisse le palais avec ce bon goût d’abricot si typique du terroir. À la fois léger et concentré, doté d’une acidité finement ciselée, ce beau Riesling est d’un naturel désarmant. Quelle longueur et quelle élégance! Du riesling cousu main! Une merveille de finesse, très jeune encore!

Domaine Alice Hartmann (Wormeldange) Riesling Ahn Palmberg « Sous les Rochers » 2014

À ne pas s’y tromper, c’est un Palmberg : Abricot ! Pêche ! Fruit confit, bergamote, et pêche de vigne. Il y a tout ce que l’on attend d’un Riesling et d’un Palmberg. À la dégustation, plutôt un vin sec, salin. Quelle ampleur naturelle, un beau crémeux, et ces formidables épices! Finale sur l’abricot sec et poivré, élégante. Aujourd’hui, ce Palmberg impressionne toujours.

Domaine Clos Mon Vieux Moulin (Ahn) Riesling Ahn Palmberg 2016

Dans le salon de dégustation du domaine, on profite de la vue directe sur le Palmberg. Inspirant ! On retrouve les notes d’abricot et de pêche si typiques pour le terroir, et la minéralité légendaire qui prolonge le goût de nombreuses caudalies.

Riesling Ahner Palmberg 2016 Domaine Max-Lahr (Ahn)

Un Palmberg minéral! On retrouve l’abricot, de la pêche et même le coing, mais les agrumes prennent le dessus. Ce riesling décline plutôt les agrumes confits. Belle longueur sur une onctuosité qui se développe à la dégustation, quand le vin devient un peu plus tempéré – signe d’un beau vin blanc sec!

A lire également

Terroir

Koeppchen Wormeldange Luxembourg
28/03/2019

Belle blanquette et riesling tendu, accord majeur

À Wormeldange, la Koeppchen fait honneur à ce que beaucoup considèrent comme le meilleur terroir du pays. On sait ce...

accord mets/vin Daniem Rameau La Rameaudière râble de lièvre pinot noir domaine Krier-Welbes
9/11/2018

Râble de lièvre et pinot noir, un mariage de saison par Daniel Rameau

Chez Daniel Rameau, chef incontournable au Grand-Duché à la tête de son restaurant (La Rameaudière, à Ellange-gare) depuis 34 ans,...