Top
Cep d'Or Tyvel DuPont de Nemours Luxembourg étiquettes

Des étiquettes high-techs made in Luxembourg

le

Innover, la Moselle viticole sait faire. Et dans tous les domaines. La preuve avec les nouvelles étiquettes de la cuvée du crémant Signature du domaine Cep d’or (Hëttermillen). Elles sont conçues avec Tyvek®, un matériau de haute technologie sorti des lignes de DuPont de Nemours à Contern.

Les étiquettes en papier ? Très classiques et, surtout, elles ne collaient pas toujours très bien sur la bouteille du Crémant Signature, les bulles haut-de-gamme signées Cep d’or. La forme très arrondie à la base (de type Prosecco) ne laisse pas beaucoup de place pour la labellisation du flacon. Du coup, l’étiqueteuse ne parvenait parfois pas à éviter les plis disgracieux. Pour une bouteille qui fait office d’étendard de la production du domaine, ce n’est pas acceptable. Mais Jean-Marie Vesque – le vigneron – a trouvé la parade.

À vrai dire, c’est même la solution idéale qui est venue directement frapper à sa porte en la personne de Kris D’Exelle, Sales Manager chez DuPont de Nemours, la société américaine basée à Contern depuis 1962. Le crédo du footballeur qui a notamment porté les couleurs du RFCU Luxembourg au tournant des années 2010 (première division luxembourgeoise) est de trouver des nouveaux usages pour Tyvek®, un matériau plus que cinquantenaire produit à Contern depuis 1988, dont les usages s’avèrent décidément aussi divers qu’insoupçonnés. « Le produit n’est pas nouveau mais on lui trouve toujours de nouvelles applications ! » sourit-il.

En 2017, Kris D’Exelle a une inspiration. « Puisque l’on peut imprimer pratiquement tout ce que l’on veut sur Tyvek® et qu’il est résistant à l’eau, je me suis dit qu’il serait intéressant de produire les étiquettes des bouteilles qui ont besoin d’être rafraichies dans un seau à glace, explique-t-il. C’était mon ice bucket challenge ! »

«Sa texture et son toucher inhabituels sont très intéressants pour identifier une cuvée haut-de-gamme»

Le jeune homme qui fêtera ses trente ans cette année connaît bien le producteur d’étiquettes californien installé à Rodange Avery Dennison, qui produit déjà une colle spéciale destinée à Tyvek®. Par contre, il ne sait pas grand-chose du monde du vin et encore moins aux besoins spécifiques des vignerons en la matière. Mais la Moselle n’est pas loin de Contern : « Un de mes amis connaît bien Jean-Marie Vesque, il m’a donné son contact », souligne-t-il. Il a bien fait, le vigneron d’Hëttermillen qui venait justement de s’offrir une nouvelle identité graphique lui ouvre grand sa porte. « Il m’a fait visiter sa cave, m’a expliqué son travail et il m’a dit ce qu’il attendait d’une étiquette » se souvient Kris D’Exelle.

Jean-Marie Vesque l’a également conseillé de contacter son imprimeur, l’allemand Vollherbstdruck (basé à Endingen, près de Fribourg-en-Brisgau), qui venait de faire preuve d’une belle créativité avec la nouvelle livrée d’étiquettes. Très intéressé par ce matériau qu’il ne connaissait pas encore, il accepte de réaliser une série d’essais. « Ils ont été suffisamment concluants pour que nous lancions un test de taille industrielle dans des conditions réelles », avance Kris D’Exelle. Le test est validé par toutes les parties et, devant ce succès, Avery Denisson décide d’incorporer Tyvek® à son catalogue.

La première année, 10 000 m² d’étiquettes en Tyvek® sont produites. Les premières à les arborer sont celles d’un producteur de gin sud-africain. L’année dernière, ce chiffre a été multiplié par cinq et pour 2019, les 100 000 m² pourraient être atteint. Une sacrée croissance !

Au Grand-Duché, il est très logique que Jean-Marie Vesque – à l’origine de l’histoire – soit le premier à faire le choix Tyvek®. « Après plusieurs essais qui n’étaient pas concluants, même avec des papiers de qualité supérieure, nous avons testé Tyvek® sur le crémant Signature et j’en suis très content ! sourit le vigneron. Sa texture et son toucher inhabituels sont très intéressants pour identifier une cuvée haut-de-gamme. Et j’apprécie le fait d’utiliser un produit fabriqué à côté du vignoble ».

L’Ice bucket challenge est réussi !

Un matériau aux mille usages

Tyvek® a été inventé et mis sur le marché par DuPont de Nemours en 1967. Ce matériau est créé selon un procédé unique à partir de filaments de polyéthylène à haute densité (HDPE) non-tissés répartis de manière aléatoire. Il est indéchirable, léger, résistant à l’eau mais perméable à l’air et fait office de barrière anti-bactériale. Ces propriétés lui offrent de nombreuses applications. Il est notamment utilisé pour fermer les emballages médicaux ou confectionner des combinaisons de protection. Tyvek® permet également de protéger les toits de bâtiments, les voitures neuves ou encore d’emballer et protéger des marchandises.

Un des grands défis de DuPont de Nemours et de trouver de nouveaux usages à un matériau qui, bien qu’âgé de plus d’un demi-siècle, n’a pas d’équivalent. Le volet design et graphisme, porté par Kris D’Exelle, est une source importante de nouvelles applications. Ainsi, par exemple, nombre de dossards utilisés lors d’épreuves sportives (l’ING marathon de Luxembourg, par exemple) sont imprimés sur Tyvek®. Les bracelets indéchirables à porter lors d’évènements également. « Nous sommes toujours à l’écoute des créateurs qui portent de nouvelles idées, s’enthousiasme Kris D’Exelle. Des vêtements, des montres, des porte-monnaie, des enveloppes ou encore des plans de jeu Playmobil sont par exemple déjà créés en Tyvek®. Les étiquettes pour bouteilles sont un des axes les plus récents mais il est très prometteur ».

DuPont™ and Tyvek® sont des marques ou marques déposées de DuPont et de ses sociétés affiliées. ©2019. DuPont. Tous droits réservés.

Il est produit à deux endroits : Richmond (Virginie) et Contern. Le siège américain compte quatre lignes de productions et le Grand-Duché en compte deux et bientôt trois puisqu’une nouvelle ligne sera opérationnelle en 2021, un investissement de 340 millions d’euros.

A lire également

Articles récents

Caves Krier Frères Remich Luxebourg Marc Krier Arno Bauer
28/03/2019

Krier Frères : patience, les crémants mûrissent !

Les bulles de la maison Krier Frères, à Remich, sont réputées à juste titre. Une des raisons de leur succès...

28/03/2019

Portes ouvertes

15h – 19h :  Domaine Claude Bentz (Remich). www.bentz.lu.

28/03/2019

Portes ouvertes

15h – 19h : Domaine Claude Bentz (Remich). www.bentz.lu.

28/03/2019

« Sur la question du bio, le secteur viticole est celui qui a le plus avancé »

Les élections d’octobre dernier ont sonné le retour du socialiste Romain Schneider au ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et...

28/03/2019

Portes ouvertes

15h – 19h : Domaine Claude Bentz (Remich). www.bentz.lu.